Comment connaître son bonus/malus ?

Publié le : 04 janvier 20234 mins de lecture

Il est important de connaître son bonus/malus lorsqu’on souhaite immatriculer son véhicule en France. Le bonus/malus est un système qui permet aux assurances de récompenser les bons conducteurs et de sanctionner les conducteurs dangereux. Plus on est un bon conducteur, plus on a de chances d’avoir un bonus. Le bonus/malus est calculé en fonction du nombre d’années où l’on a été assuré, du nombre de sinistres que l’on a eus et de la gravité de ces sinistres. Si on a eu un sinistre grave, on risque d’avoir un malus.

Qu’est-ce que la clause de bonus/malus ?

La clause de bonus/malus est une clause qui permet aux compagnies d’assurance de récompenser les bons conducteurs et de sanctionner les mauvais conducteurs. Elle est calculée en fonction du nombre d’années où vous avez été assuré sans sinistre, et de votre sinistralité. Plus vous êtes assuré sans sinistre, plus votre bonus est important, et moins vous payez votre assurance. Inversement, si vous avez eu plusieurs sinistres, vous serez considéré comme un mauvais conducteur et vous paierez votre assurance à un taux plus élevé. La clause de bonus/malus est donc un moyen pour les compagnies d’assurance de récompenser les bons conducteurs et de sanctionner les mauvais conducteurs.

Comment fonctionne le bonus/malus en assurance automobile ?

Le bonus/malus en assurance automobile est un système qui permet aux assureurs de récompenser les conducteurs les plus prudents et de sanctionner les plus imprudents. Ce système est basé sur un barème qui attribue des points en fonction du nombre et de la gravité des accidents responsables. Les conducteurs qui n’ont pas d’accidents responsables bénéficient d’un bonus qui leur permet de bénéficier de tarifs avantageux. Les conducteurs qui ont un accident responsable subissent un malus qui leur fait payer des tarifs plus élevés.

Comment est calculé le bonus/malus ?

Le bonus/malus est calculé en fonction du nombre d’accidents responsables et de sinistres subis au cours de la période de 12 mois consécutive précédant la date de l’accident ou du sinistre survenu. Le nombre d’accidents et de sinistres est déterminé en fonction du nombre de sinistres déclarés par l’assuré et/ou son conjoint et/ou les membres de sa famille ayant leur domicile habituel sous le même toit que l’assuré.

Comment connaître son bonus-malus d’assurance auto ?

Pour connaître son bonus/malus, il faut se référer à son relevé d’information. Ce document est émis par votre compagnie d’assurance après chaque période d’assurance et reprend l’ensemble de vos sinistres sur les 12 derniers mois. Il permet de calculer votre coefficient de bonus/malus. Celui-ci est calculé en fonction du nombre et de la gravité de vos sinistres. Plus vous avez de sinistres, moins vous bénéficiez de boni et plus vous êtes assujetti à des malus. Le bonus/malus est un système qui permet aux assureurs de récompenser les bons conducteurs et de sanctionner les mauvais.

Combien peut-on avoir de bonus au maximum ?

Il n’y a pas de montant maximum de bonus, mais il existe des conditions qui limitent le nombre de bonus que vous pouvez obtenir. Les bonus sont uniquement attribués si vous êtes responsable de l’accident et si vous n’avez pas été responsable d’un accident au cours des cinq dernières années. De plus, vous ne pouvez pas obtenir de bonus si votre contrat comporte une clause de franchise accident.

Peut-on contester un malus ?

Le malus est une pénalité que les assureurs appliquent aux automobilistes ayant eu un accident ou une infraction grave. Ce surcoût peut être très important et il n’est pas rare que les assurances refusent de renouveler le contrat d’assurance à un automobiliste avec un trop gros malus. Heureusement, il est possible de contester ce surcoût auprès de l’assureur. Voici comment procéder.

Plan du site